Acheter

Connexion live DVD

alapage.com

[D'autres produits]

Analyses des textes par des fans

L'autre moitié
Paroles : Elsa / Musique : G.Lunghini - R. Donnez
Auteur(e) de l'analyse : Gilles

photo 3 Dans ce texte, Elsa utilise une écriture très imagée en utilisant les différents éléments qui l'entourent. L'un d'eux est particulièrement présent: l'eau. Cette eau a en fait plusieurs symboles. Elle est bien sûr source de vie mais aussi un moyen de purification permettant d'acquérir la sagesse. Enfin, elle est promesse des possibles: non seulement parce qu'on ne sait ce qu'il y a après l'horizon mais aussi parce qu'elle promet une renaissance pour quiconque y plonge. Celui qui ne fait connaîtra une mort symbolique pour en ressortir dans un état nouveau, purifié et régénéré.

Cette eau, Elsa la longe au départ sans toutefois être en contact. La situation dans laquelle elle se trouve n'est pas des plus réjouissantes. "Le vent" dont il est question est représenté comme un souffle divin, une force contre laquelle on ne peut lutter porteuse de signes positifs ou négatifs suivant ses caractéristiques instables. Alors qu'il était du "sud", il était agréable et conditionnait la vie d'Elsa de cette façon. Mais il est maintenant au "nord", donc plus froid et amène un premier changement. De plus, le nord est le lieu où se trouve le mal. Ce vent est donc le premier signe d'une dévastation symbolique du monde de la chanteuse. Qu'importe: pour elle, plus rien ne bouge, ne vit ou n'a d'importance ("la vie semble s'être arrêtée"). Les raisons de ce changement: une rupture où l'autre semble avoir trouvé quelqu'un qui prend soin de lui à sa place ("l'amour prend soin de son corps").
photo 2 Les bouleversements négatifs semblent s'enchaîner mais malgré cela, Elsa "continue à marcher" et prétend avoir "le coeur léger" peut-être par résignation en se disant qu'elle n'a pas le choix et peut-être aussi par soulagement de voir celui qu'elle aime en de bonnes mains.

Elle n'ose pas encore se baigner dans cette eau salvatrice mais on peut ressentir une hésitation. Le refrain semble nous justifier qu'Elsa n'a d'autres solutions que celle-là. "L'autre moitié de la terre" symbolise selon moi l'inconnu vers lequel elle avance. Idée renforcée par l'ombre représentant justement ce qu'on ne connaît pas, l'irréel, le changeant. C'est là devant elle tandis que là-haut, les éléments se bousculent. Après le vent, c'est maintenant "le ciel", puissance suprême qui ordonne l'univers, qui "se fâche" et détruit d'avantage le monde d'Elsa.
photo 1 A cela s'ajoute le fait que ses "traces" qui lui permettraient de revenir en arrière sont effacées par la pluie. Pluie symbolisant d'ailleurs la renaissance, la sagesse. Elle ne peut donc plus reculer et il est donc plus sage de continuer. Pour cela, il faut accepter sa peine et traverser ce chemin sombre qui lui fait si peur au risque d'y perdre ses repaires. Les choix sont là et il faut prendre le bon pour pouvoir évoluer et renaître après plus fort et plus sage.

C'est ce qu'Elsa choisit de faire en continuant à avancer même si elle ignore où elle va. La seule chose qu'elle voit: ce sont ces oiseaux symbolisant les âmes humaines engagées comme elle dans cette quête de la sagesse pour mieux renaître. Elle les voit au bout de leur quête se changer en femmes, en êtres humains à part entière. Deux caractéristiques: "le teint pâle" comme si elles renaissaient et "les cheveux longs" symbolisant la force, la liberté, la disponibilité. Elsa semble rechercher ces choses et décide donc de continuer sa course et d'affronter les eaux. Elle "boit la tasse" dans ces eaux agitées symboles du désordre et du mal. Mais ce passage est nécessaire. Il faut accepter d'affronter, d'apprivoiser ces maux pour pouvoir renaître ensuite. "Je cavale". Il n'est pas précisé de quel côté. Soit elle fonce d'avantage dans ces eaux sombres pour mieux les affronter, soit elle fait demi tour. Si c'est le cas, elle ne va pas bien loin car le refrain rappelle qu'elle ne peut plus revenir en arrière et doit donc continuer, accepter de tomber pour se relever à nouveau...

Crédit photos Simonpietri Christian/Corbis Sygma

11 octobre 2005


Analyse précédente: Pour une vue du paradis (version 2) :: Analyse suivante: On tombe

Réactions

Pas encore de réaction à ce texte, soyez le premier à le commenter.

Réagissez à cette analyse

Tous les champs sont obligatoires.

Retour aux analyses

Le forum

Vous avez envie de discuter avec d'autres personnes appréciant Elsa? Rendez-vous sur le forum!

Capture du forum

forum
Charte du forum