Acheter

Connexion live DVD

alapage.com

[D'autres produits]

Analyses des textes par des fans

Le garçon d'étage
Bénédicte Bourlier - Da Silva
Auteur(e) de l'analyse : Gilles

photo 1 Cette chanson semble raconter l'histoire d'un couple qui en a peut-être trop demandé. Ils ont tellement voulu voir et reçu à juste titre des preuves d'amour l'un de l'autre qu'ils ont fini par tout confondre et croire que la moindre attitude de l'autre était une nouvelle requête ou un nouveau témoignage d'amour. Ce qui hélas n'était pas le cas et a jeté un froid. Ils ont trop vite voulu tout savoir de l'autre. Résultat: ils se sont noyés sous les pluies d'informations et d'interrogations, trop d'infos tue l'info, sans trouver comment remonter à la surface. Comme s'ils étaient perdus dans un labyrinthe.
Dans ces conditions, on a tendance à voir le mal partout et à tout dramatiser, même les gens qui nous témoignent de l'affection et de la sympathie deviennent dangereux à nos yeux et l'on se méfie de tout le monde, on dramatise et on ne voit plus le côté positif.

Le mois de janvier est connu comme le mois le plus froid de l'année, celui où la nature est au repos ou comme morte en attendant que le printemps la réveille et lui permette de renaître. C'est aussi plus simplement le début de l'année: le moment où tout est possible. Mais ici, ce mois, ce début d'histoire est "laissé pour mort" donc cette histoire ne peut plus évoluer. Comment est-ce arrivé? La jeune femme dit avoir "trop tué le temps" donc trop lutté contre l'ennui. Ceux-ci semblant être hanté par la peur du quotidien n'ont pas voulu le laisser venir et se seraient forcé à vivre à cent à l'heure pour le détourner. Hélas, le quotidien nous rattrappe toujours comme tout ce qu'on craint et il est alors bien plus fort. Ce qui semble leur être arrivé. Du coup, ils se réfugient dans des "histoires à coucher dehors" qui seraient soit des infidélités qui ne valaient pas le coup soit des histoires stupides qu'ils cachaient de façon grossière.Ce qui bien sûr n'arrange pas les choses. Toutes ces choses, la jeune femme les a vues et alors qu'elle se sentait planer, portée par le vent, elle remarque qu'elle est attirée vers le sol dans une chute qui sera fatale à leur romance. Quoi de plus normal alors de demander à l'homme qu'elle aime si il l'a remarqué.

Le responsable de tout cela: l'amour qui rend aveugle et tel un garçon d'étage nous porte vers le haut avec son ascenseur bien particulier et se joue de nous. Il nous entraîne dans son hôtel imaginaire et nous fait croire à de multiples illusions en nous rendant de maints services, nous assurant un service maximum. Choses qui si on n'y prend pas garde, peut nous faire perdre pied et retomber sur terre de façon bien violente. On peut donc croire que cet amour garçon d'étage s'est joué d'eux pour assister fièrement à leur défaite.

Ainsi, le quotidien a remplacé l'hivresse des premiers instants et chacun ne regarde plus l'autre. Ce qui les empêche d'avancer dans leur relation. Leur histoire n'a plus ni queue ni tête et sonne faux quoiqu'ils fassent. Elle reconnaît s'être laissé aveugler par les illusions de l'amour en croyant qu'ils étaient la réalité et l'a même fait croire aux autres. Le fait d'avoir toujours joué ce jeu a empêché le couple de vivre vraiment et d'avoir une histoire: ce pourquoi ils sont piégés dans la réalité, sentent la fin venir et en veulent à ce garçon d'étage qui leur a fait miroiter n'importe quoi

18 septembre 2008


Analyse précédente: Oser :: Analyse suivante: Canada Coast

Réactions

Pas encore de réaction à ce texte, soyez le premier à le commenter.

Réagissez à cette analyse

Tous les champs sont obligatoires.

Retour aux analyses

Le forum

Vous avez envie de discuter avec d'autres personnes appréciant Elsa? Rendez-vous sur le forum!

Capture du forum

forum
Charte du forum