Acheter

Le garçon d'étage

Ecompil.fr
Virginmega.fr

[D'autres produits]

Analyses des textes par des fans

Oser
Da Silva
Auteur(e) de l'analyse : Gilles

photo 1 Le texte semble à mi-chemin entre le constat et le nouveau départ. Un constat assez triste sur ce qu'on devine une malheureuse romance comparée à une campagne électorale qui a échoué. J'entends souvent dire des militants dire que quoiqu'il arrive, ils boiront le champagne soit pour fêter la victoire, soit pour oublier la défaîte et relativiser.
Le choix de la coupe pour symbole de victoire n'est pas innocent car elle symbolise aussi l'immortalité, la renaissance, l'abondance: en gros, la vie pleine, sereine et complète dans le plus grand bonheur, une pleinitude qu'ils n'ont pas atteinte. Cela dit, bien qu'ils semblent détruits et incertains sur l'avenir, ils trinquent pour oublier et elle garde suffisamment d'affection pour passer la main dans les cheveux de cet homme qui ne semble pas refuser ce geste: attitudes trahissant un reste d'affection, de confiance, d'intimité entre eux. Il reste donc quelque chose. Lui semble garder des traces de ces combats pour le bonheur qui ont pris ses jours comme ses nuits. Elle, malgré ça, même si le parti choisi pour représenter leur romance est mort, elle se force à voir les choses positivement en disant que ça valait le coup d'essayer et en croyant à l'avenir.

Comme souvent, le refrain contient le message de la chanson. Que malgré tout ça, il est mieux de trouver la force de se relever et de s'ouvrir au monde même si on croit n'avoir plus rien à donner ou pour se défendre. Trouver le courage de prendre un nouveau départ même si cette force qui nous y ramène semble néfaste. Même si ça nous fait souffrir de repartir à zéro depuis ce quai, mieux vaut ça que de rester sur un échec.

Bien sûr, depuis ce quai, on ne peut s'empêcher d'avoir une vue sur ces champs dans lesquels on s'est battu et qui gardent les séquelles de toutes ces souffrances et de tous ces échecs desquels il n'est rien ressorti de positif. Une vue également sur toutes ces promesses de bonheur, cet eldorado perdu à jamais qui nous laisse un goût amer. On a l'impression d'être plombé et on n'a plus la force de reprendre la course car on ne trouve plus l'énergie qui nous animait autrefois: comme si ces blessures ne pouvaient jamais cicatriser, comme si rien de bien positif ne pouvait arriver et comme si nos rêves perdaient de leur superbe et devenaient à tout jamais inaccessibles.
Alors, dans un tel désarroi, il nous reste à relativiser en se rappelant que dans ces combats, on a vécu de bons moments qui font qu'on est toujours là et qui nous redonne l'envie d'oser nous relever et d'avancer même à petit pas.

photo 1 Dans cet instant de constat, on ne peut s'empêcher de repenser au début. Au moment où, rempli de courage et d'un peu d'inconscience, on était prêts à tout faire pour atteindre le bonheur de la vie à deux. On se rappelle également que l'autre avait aussi cette force. On se dit alors que si l'on peut se rappeler de ce moment où l'on possèdait une telle puissance, c'est qu'elle n'est pas complètement partie. Qu'on peut encore la retrouver. On espère aussi que l'autre s'en souvient aussi et on se met à attendre qu'il le réalise à son tour pour pouvoir prendre un nouveau départ ensemble et "oser" repartir.

Cette chanson dans l'oeuvre d'Elsa

Beaucoup d'entre nous ont entendu ou lu Elsa dire que Dasilva avait crit des chansons qu'elle aurait pu écrire. Il est vrai que ce titre se mèle à merveille à l'univers de la belle. Musicalement, l'ambiance, bien que très empreinte de l'univers du chanteur, rappelle l'univers de "Chaque jour" et les paroles rappellent d'autres titres. Je me souviens de notre discussion sur "On tombe" où certains comme moi aimaient ce titre pour son message alors que d'autres la trouvaient trop moralisatrice. Ici, on retrouve ce message du "on tombe, on se relève à nouveau" rendu de façon plus subtile au travers de l'exemple du couple. Les "demains faits d'argile" trouvent ici un écho. Je pense également à "Bats-toi" où Elsa, par de nombreux exemples, nous disait de ne jamais nous écrouler de toujours repartir au combat "pour changer de destin". En creusant, on pourrait extrapoler et retrouver le thème de "changer sa vie" ou du "carpe diem" déjà omniprésent dans les chansons. L'idée de laisser le passé, de n'en garder que le positif, de repartir dés maintenant. En gros, Elsa nous fait revisiter son univers avec un autre guide ou nous en ouvre les porte avec d'autres clés...

10 juin 2008


Analyse précédente: On tombe :: Analyse suivante: Le garçon d'étage

Réactions

Pas encore de réaction à ce texte, soyez le premier à le commenter.

Réagissez à cette analyse

Tous les champs sont obligatoires.

Retour aux analyses

Le forum

Vous avez envie de discuter avec d'autres personnes appréciant Elsa? Rendez-vous sur le forum!

Capture du forum

forum
Charte du forum